84, Charing Cross Road / Helene Hanff

Ce court ouvrage restitue la correspondance que s’échangèrent  Helene Hanff, scénariste new-yorkaise passionnée, maniaque et extravagante, et Frank Doel, discret libraire britannique qui, pendant vingt ans, de 1949 à 1968, fit tout pour lui procurer les livres introuvables qu'elle lui réclamait.

Il faut passer outre l’austérité des ouvrages demandés par Helene Hanff, qui sont souvent des biographies historiques, des essais… Car grâce à cet échange épistolaire, on assiste avant tout à la naissance d’une amitié de 20 ans entre deux personnes que tout oppose si ce n’est leur amour des livres. Helene Hanff a tout de la citadine américaine intellectuelle et libre, son franc parlé tranche avec la politesse toute britannique de Frank Doel. Et malgré la distance, et sans jamais s’être rencontrés en dépit de nombreuses promesses, ils vont nouer des liens très forts. Peu à peu, leur correspondance prendra un ton plus personnel, et nous dévoilera les personnalités très attachantes et pleines d’humour de Frank et d’Helene... Mais c’est aussi le portrait d’une époque et de ses troubles. L’échange de lettres commence juste après la seconde guerre mondiale, et on imagine la pénurie en Angleterre, la difficulté à se procurer tel ou tel produit, à travers les colis qu’envoie Helene : du jambon, des raisins secs, des bas... 

Ce petit recueil plein de charme et d'humour rend un bel hommage aux livres, à la lecture et à l'amitié.

Helene ira en Angleterre, mais seulement en 1971, grâce à l’argent que lui rapportera le succès de la publication de « 84 Charing Cross Road ». Elle racontera ce voyage dans "La Duchesse de Bloomsbury Street". R HANF D

R HANF Q

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.